samedi 1 novembre 2008

Quoi titre?


Si je vous dis Japan Expo(Parc d'exposition-Paris Nord Villepinte)vous rigolerez sans doute vous qui habitez au Japon. La premiere image qu'on peut se faire de ces rendez-vous de japanophiles c'est un rassemblement de jeunes puceaux boutonneux et pucelles a appareil dentaire, aux vetements style gothique sentant mauvais la transpiration emise par l'excitation que procure la decouverte d'un manga ou d'une statuette tant convoitee.
Ce ne sera pas un scoop si je vous dis que bien evidement la realite est bien loin de ressembler a cette description nevrotique que mon cerveau s'amuse a formuler.
Ces evenements attirent maintenant depuis longtemps deja le meme genre de foule que celle qui se bousule sous les tentes d' Angouleme; peres de famille fatigues, curieux neophites, gamins bruyants, personnes agees aventureuses, bandes de copains bavards et meme, et meme des...gens normaux! Ces evenements sont donc devenus des sorties familiales classiques denuees de tout danger pour les bambins.
De plus en plus, les villes de "province" se mettent a organiser de tels rendez-vous(enfin ca fait deja 10 ans quand meme). A lyon, l' association qui organise la JAPAN TOUCH m'a sollicite pour que je prenne part a la preparation de cet "event" qui aura lieu le mois prochain.
J'ai donc realise une affiche, une pub basee sur le meme visuel et une banderole de 6 metres de long.
La pub pour ce rassemblement(une demie page) passe dans l'ANIMELAND(50.000 exemplaires) de ce mois-ci, novembre. Donc petite pub pour moi en perspective!
A bientot!
(quelques mini-news en vrac: je travaille maintenant sur une nouvelle version de Photoshop: je passe du 6 au CS3 extended. Rien de particulier a signaler pour le moment. Sinon j'ai un boulot de facteur deux jours par semaine qui me sert bien pour acheter des aliments a manger; et oui, la BD ca fait rever mais la realite est un petit peu difficile parfois).








3 commentaires:

andré a dit…

salut Ben,

super bien ton affiche. tu as pu te recycler dans chez les otakus "made in france"... bravo. Ton boulot de facteur, c'est vraiment facteur ? celui qui distribue le courrier chez les gens ? Interessant aussi a dessiner en BD ca !
Sinon Vanyda n'est pas invitee au festival ??
Alle a+
Porte toi bien.
(ps : tokyo devient de plus en plus trash et glauque. L'autre jour dans le metro un gars a avalé 10 aspirines d'un coup avec du coca zero. il ensuite fermé les yeux et s'est mis a sourire betement. J'espere que ce n'etait que des aspirines ? il va pas faire long feu cui-la).

Benjamin REISS a dit…

Et oui, je suis un facteur qui travaille chez des concurrents de la Poste. J*ai un uniforme et une casquette. Je roule sur un velo aux couleurs de la boite et je distribue le courrier de 6h30 a 13h30 deux jours par semaines.
Effectivement, ca peut etre bien d en tirer parti pour faire une BD. Il y a l anonymat de l uniforme qui fait que les gens ne nous parle pas comme si on etait en civil. Ils disent des trucs qu on ne pourrait pas entendre sinon.
Mais bon, on fait tellement peu de rencontre(essentiel du temps passe a velo et dans des hall d immeuble vides) que pour en faire une BD il faudrait y passer 27 ans.
Et en plus franchement quand on fait ca, on a tellement pas le temps d'y reflechir que bon...
T'as plus vite fait de te deguiser en facteur et de faire semblant de travailler pour discuter avec les gens. Et meme plus simple encore, te deguiser en rien du tout et faire comme Riad Sattouf, une enquete sociale.
Remarque ca peut etre une bonne idee de BD; tu te deguises en plein de trucs differents; un flic, un toxico, un boulanger...pour voir la reaction que ca fait.
Mouais...un peu une idee a la con quand meme. Va presenter ca a un editeur....

Benjamin REISS a dit…

Sinon Vanyda n est pas invitee a ce festival, je ne sais pas pourquoi. Tokyo trash je ne connais pas trop. Ah si une fois j ai vu un clodo qui en plein milieu de la foule genre a Shinjuku changeait tranquillement sa...couche(glups!).
Bon allez, garde tout ca de cote pour le redessiner plus tard.

Bonne chance! A plus.