Benjamin REISS

Benjamin REISS

mercredi 21 janvier 2009

coucou










Me revoila juste le temps d'un petit coucou. Recemment, j'ai feuillete une des meilleurs BD de l'annee(si, si, deja). C'est le dernier Gipi, que je n'avais jamais lu mais qui sort cette fois une autobiographie a premiere vue assez tripante. Cela s'appelle: Ma Vie Mal Dessinee.



Sinon, voici quelques photos de la planche d'hier. Je la montrerai terminee la prochaine fois.



Bye bye.

5 commentaires:

Vincent L a dit…

C'est dingue comme ton style a évolué ces dernières années. Surtout si l'on compare avec celui de tes albums chez Proust. C'est de plus en plus épuré, ton trait est de plus en plus assuré, et tu gagnes en cohérence. Sympa.
Bon, le héros a décidément une grosse tête mais s'il est né comme ça, c'est pas de sa faute hein ! (^__^)

De Gipi je connais les "Notes pour une histoire de guerre". Magnifique !
J'ai jeté un oeil aux planches de sa Vie mal dessinée, ...et j'ai trouvé que le titre était plutôt bien choisi !
Son style jeté, genre je veux pas me prendre la tête, je veux faire dans le brut, dans l'émotion de l'instant, ça me gonfle un peu. Mais bon, j'ai pas lu, et si le propos est intéressant, ça peut passer.

Et sinon, tu as lu le rapport annuel de l'ACBD ?
En 2008, le nombre de nouveaux titres a en effet atteint 4 413 (nouveautés et rééditions comprises) contre 4 024 en 2007, soit une progression de 9 % sur un an.
En cinq ans, cette croissance s'est amplifiée : la production a plus que doublé, les seules nouveautés représentant 3 592 albums en 2008, contre 1 730 en 2003 !
C'est dément.
Comment se faire remarquer aujourd'hui ? Impossible.

Bon courage tout de même, et tiens-nous au courant.

Tokyoland a dit…

C'est dingue tout ce qui sort en effet! et ce qui doit etre interessant ce serait de savoir le nombre de premiers albums. A mon avis, ca doit monter d'annee en annee.
J'ai comme l'impression que le monde de la BD a bien change; maintenant on a beaucoup de petites stars qui ont une duree de vie plutot courte. Et que dire de ces dizaines et ces dizaines de BD qui passent sans veritablement soulever d'interet durable, qui ne sont ni nulles ni geniales?
De plus en plus de dessinateurs, de moins en moins de dinosaures, de plus en plus difficile de pouvoir croire faire carriere dans ce boulot.
Sinon concernant le sujet Martin, tu disais qu'un travail plus personnel est un travail sans contrainte mais a mon avis c'est quand meme assez penible de se lancer tout seul. Meme si tu trouves un editeur assez tot dans l'avancement de ton projet, il y a des contraintes de temps a respecter. Si tu fais ton projet de ton cote, tout seul, c'est bien mais il faut avoir les nerfs solides et etre sur de soit pour convaincre un editeur une fois tout termine(comme fait De Crecy).
Une commande, finalement il y a quand meme pas mal d'indications qui te guident et te mettent des jalons. Alors contraintes ou pas de contraintes...ca depend un peu des consequences que cela a sur ton travail.

Vincent L a dit…

Ce que tu dis sur l'effet dynamisant des contraintes est vrai, pour certains. Mais j'ai l'impression que dans le cas de Martin, si ça l'oblige à rester sur sa table, ça réduit d'autant son plaisir à dessiner. Et ce manque d'envie, cette apathie dont il se plaint lui-même, viennent en partie de là, j'en suis sûr.
Cela dit, à sa décharge, comment se sentir motivé par une méthode de langue ? C'est tout le problème.

Et sinon, dans le rapport de l'ACBD, ils n'ont pas mentionné le nombre des premiers albums parmi ces 3592 nouveautés de 2008 ( 10 par jour ! ) mais un autre chiffre parle de lui-même : le tirage moyen d'un album est de 6000, alors que le seuil de rentabilité est évalué à 5000 !
C'est effrayant. Combien de mecs vivent aujourd'hui de la BD en France ... ? Une poignée au fond.

Marutan a dit…

Haha Ben tu es fort !
Après avoir fait ton blog (un style de hijack ^^) sur celui de Vincent (à l'époque), tu poursuis le fil de discussion entamé sur mn blog sur le tien ! ^^
puisque c'est comme ça, je vais répondre sur le mien directement (non mais !).

Concernant les sorties BD, oui c'est de la folie pure.
Je me rappelle de mon libraire de BD préféré à Toulouse qui avait l'incroyable habitude de lire systématiquemtnt TOUT ce qui sortait...
Questionné l'été dernier sur ce sujet, il m'a répondu non sans humour "ben j'ai trouvé la solution : je lis plus rien !"
Bon, pour tempérer un peu ces 4,413 nouveautés, il faut prendre en compte qu'il y a une énorme part de manga (50% env. si je ne 'abuse) et que ces + de 2,000 manga n'ont pas tous été dessinés au cours de l'année puisque les séries déjà publiées au Japon sont traduites à un rythme régulier.
Sans compter les rééditions des BD et manga...
Bon, ça reste tout de même gargantuesque comme production !
Et du coup je ne suis pas étonné de voir les 1ers tirages moyens à 6,000 ex. alors qu'il y a 10-12 ans c'était plutôt 10,000...
Vincent, pour le "seuil de rentabilité" de 5,000 exemplaires, tu parles sans doute du nombre d'exemplaire à partir duquel un auteur peut commencer à toucher ses droits d'auteurs n'est-ce pas ?
Pour l'éditeur, je suppose qu'un album est rentable bien avant le cap des 5,000 exemplaires je crois.

andré a dit…

Salut les potes !
Suis d'accord avec Math.
Ton nouveau style à mi-chemin entre ligne claire franco-belge, et la ligne claire de certains comics américains, fait mouche ! Ton personnage à grosse tête est bien sympatique. De plus avec ton style moins réaliste tu peux te permettre moins de rigeur au niveau des proportions des personnages (par ex : un gars avec des petites jambes et des bras très longs...ben là , ça tient). Bon courage ! Au fait, mon anniversaire tombe au printemps prochain...(^0^)