dimanche 17 mai 2009

anime



Pour une fois je vais parler d'anime. cela peut paraîter curieux mais c'est seulement maintenant que je commence a suivre par-ci par-là des séries japonaises animées. Agé de 34 ans, certain me diront que je fait partie de la"génération Goldorak". Mais seulement voilà; suivre des épisodes régulièrement car imposés par le rythme de diffusion télévisuel, c'est quelquechose que je ne pouvais tout simplement pas faire étant donné le nombre d'activités variées que je pratiquait étant enfant. La "génération Goldorak" c'est donc vous, pas moi. Contrairement à l'immense majorité de mes congénères, je suis passé à côté des Dragon Ball, Collège Fou Fou Fou, Cats Eyes et tout le reste. Je n'en ai pas, mais alors pas du tout été malheureux. Non, moi la seule chose capable de me retenir devant la télévision était un feuilleton ricain ayant pour titre...Starsky et Hutch et qui avait l'avantage de pouvoir se regarder indépendament des épisodes précédents. a chaque fois que j'ai essayé de suivre des trucs genre Dragon Ball, Ranma,etc, j'étais perdu car je n'avais pas vu les épisodes précédents.

Ce n'est aujourdh'hui plus un problême grâce à internet avec lequel on peut voir les épisodes quand ça nous chante. Il m'est donc facile maintenant de suivre les séries japonaises(de plus Asuka en connaît bien plus que moi).

J'ai donc regardé Touch. Une série qui tourne autour du Base Ball au lycée et tirée, bien évidemment du manga à succès du même nom. Bon, je n'ai pas regadé tout du début mais jesuis arrive à un moment de la série tout simplement excellent.

C'est la qu'on comprend qu'un scénario qui se prolonge sur 100 épisodes, ça peut être génial. Les scénaristes peuvent faire monter la pression, faire patienter le spéctateur à la limite du supportable,etc

Les personnages sont bien pensés, en particulier le fameux Kashiwaba eijirou dont je suis fan; l'entraîneur qui prend la relève du coach veillissant pour tenter d'amener l'équipe de Meisei jusqu'au Koushien, le tournoi national des lycées de Base-Ball. Mais il vaut mieux connaître les rêgles principales du Base-ball pour tirer le maximum de plasir de cette série(qui date des années 70-80 je crois).

Voilà, sinon j'étais à Paris entre autre pour récupérer des exemplaires de Tokyoland. La BD est sortie. Je vous raconterai ça une prochaine fois.

7 commentaires:

andré a dit…

Ca y est genial, ton album est sorti ! Les commentaires font fuser. Ca donne envie de la lire pour se faire sa propore opinion !!
Je devrai attendre la mois d'aout... argh !
Ca doit etre flippant un peu quand meme, de lire comment son album est bien ou mal reçu... ? non ?
J'espere que cela m'arrivera un jour... A +

andré a dit…

super mon french...

Vincent L a dit…

Ben, tu vas pas le croire et pourtant c'est la triste vérité : un ami rentre en France pour les vacances fin avril. Je lui demande de me rapporter ta BD, en lui filant le titre et tout. Il me dit OK. Du coup, je passe une commande à Amazon pour d'autres albums ( dont le "Pinocchio" de Winschluss, un chef-d'oeuvre ! ).
Puis il rentre à Fukuoka et m'appelle pour me dire: " j'ai ta BD ! " Je cours chez lui, et il me tend... " Tokyo sanpo " de Florent Chavouet ! Ce couillon-là était parti à la Fnac sans les références et s'est contenté de demander au vendeur " vous connaissez une BD sur Tokyo qui vient juste de paraitre ? " Le vendeur lui a suggéré celle-ci.
Je suis vert. Va falloir attendre que je fasse une nouvelle commande Amazon pour te lire.
Désolé Ben. Pas ma faute.
En plus, "Tokyo sanpo" est très moyen. C'est plus un recueil de dessins sur les quartiers de Tokyo qu'il a traversés, de bonne facture certes mais sans grand intêret.
Ça m'a quand même coûté 24 euros !


Et sinon, raconte-nous un peu la sortie de Tokyoland. Ça fait quoi de se voir dans les bacs ?

Benjamin REISS a dit…

alors, ok, je raconte.
Bon, déjà, déslé pour toi Vincent que tu aies fais mauvaise pioche bien que le livre de Chavouet soit superbement illustré.
Tokyoland à été repoussé d'un mois environ et finalement la date que mon indiqué mes éditeurs fut le 14 mai. J'étais récemment de passage à Paris et je suis passé chez mon éditeur(12bis) et j'ai bien sûr emporté 2 ou 3 exemplaires de mon bouquin. Donc c'est assez sympa d'avoir ça entre les mains, on regade si il n'y a pas d'éventuels défauts, on en trouve et puis on se dit tant pis.
Au passage, 12 bis ressort toute l'oeuvre de Bourgeon, ce qui augure d'une bonne santé pour cet éditeur. Sinon, pour ma BD je ne peux m'empêcher de me dire que j'aurai du accentuer certaines choses et en éxagérer d'autres. Je me rend compte que la vision qu'ont les français de France sur le Japon est très spéciale: ils s'attendent peut-être à lire l'équivalent de ce qu'on leur colle sous les yeux à la télé; le Japon c'est forcément des jeunes tous en cosplay, des éxcès, des hisoires de cul à n'en plus finir, des partouzes dans des boîtes de Roppongi, des amerloques en Ferrari à shibuya, que du croustillant...Je parle en ce qui concerne le grand public. C'est l'impression que j'ai.
Donc pour en revenir à Tokyoland, je crois que j'aurai du plus mettre en valeur le fait que j'ai vécu là-bas trop longtemps pour ne voir que la surface des choses, les paillettes et les images choc. Même si ça se voit quand même un peu je pense.
Comment faire comprendre aux gens que lorsqu'on vit das un pays depuis longtemps et bien...on vit tout simplement comme les autres.
Bref, le fait de voir son livre terminé, ça donne une idée des choses à mettre en oeuvre pour que ce que veut vraiment faire passer à travers notre histoire...heu...passe vraiment bien. e l'occurence mieux que la fois précédente.
En donc au final, Tokyoland est sortie le 20 mai officiellement.
Je vous conseille d'ailleurs de suivre les vraies infos officielles sur le site Electre(site pour les pros de l'édition).
Sino, présenter son livre, ça peut ouvrir certaine portes. J'ai en perspective un nouvel emploi pour le rentrée prochaine. Je vous en dirai plus si ça se fait! Mais il y a des chances pour que j'aile d'aller travailler sur Paris...

andré a dit…

Oui mais bon, tu reviens quand au Japon ?
Tu ne vas pas travailler 10 ans comme prof de BD a Paris hein ? Au fait, si les gens ne retrouvent pas le Tokyo fantasmé qu'ils imaginaient, n'est pas un pari réussi ? Tanpis s'ils sont déçus, au moins ça les oblige à se demander pourquoi Tokyo n'est pas Akiba... Ce livre s'adresse d'abord à ceux qui ont déjà vécus à TOKYO plus d'un mois, et à ceux qui rêvent d'y aller, et/ou qui ont déjà rencontré une japonaise... et les autres qu'ils retournent à leur Playstation en attendant la sortie du dernier Taxi et autres Luc-Bessoneries... J'ai lu la critique d'un gars qui était content de retrouver plein de petits détails dans le décor ou dans les expériences du quotidien, rien que ça, ça crée du mythe, ça donne a voir du singulier, combien de fois ne me suis-je pas extasier sur Saigon-Hanoi de Cosey pour les mêmes raisons... Tu te souviens de ce mauvais album de Broussaille qui sort de l'onsen en Yukata... un condancé de clichés pour touriste... Bon, bon... ben j'ai hâte de lire ton album. Et à Angoulème, tu vas sûrement connaître la gloire, les filles, le champagne, le jacouzi, les massages... A+

Anonyme a dit…

Je ne sais pas das combien de temps je reviendrai au Japon. Pour l'instant, je me sens à ma place ici. Même si les français dans leur pays sont décidemment bien j'menfoutistes et irrespectueux, je trouve qu'il y a plus de perspectives ici en ce moment.
(réponse au comentaire d'André)Mais non, voyons; pas la peine d'attendre le mois d'Août mon cher. Il y a une toute nouvelle invention que l'on nomme paraît-il internet et avec laquelle il serait possible de commander des livres...a moins que tu ai voulu dire que finalement, bon, c'est bien joli, mais on va quand même pas lui commander,son bouquin!
ah ah, je suis taquin bien sûr. Mais pour le mois d'août, il faut espérer que cette BD ne soit pas déjà complètement oubliée et par conséquent, absente des librairies.

Marutan a dit…

Hey les potos !
Purée j'arrive après la bataille ! J'avais pas vu le fil des commentaires, bondiou !
Donc si je comprends bien, à part toi Ben, aucun de nous quatre n'a encore lu Tokyoland ! J'ai bien failli être le 1er car Max Peroz est passé par Tokyo mais n'a pas reçu mon mail où je lui demandais de me ramener Tokyoland. Bon c'est ma faute, car je l'ai vraiment prévenu trop tard !
J'ai cependant une 2ème chance car un autre pote se pointe début juillet et je lui ai bien sûr commandé la même chose !
En tout cas comme Vincent et André, j'ai hâte de le lire !
"Tokyo sampo" pas encore lu. Vincent tu pourras l'apporter en septembre à Tokyo que je jette un œil ?

A biente !